Le Puy de la Tourte
miod > crapahutage > le Puy de la Tourte
De passage au Puy Mary, c'était l'occasion d'aller au Puy de la Tourte, puis de continuer sur la ligne de crête au Suc de la Blatte, puis au Suc Gros.

Un peu plus de 10 km en 5 heures, pauses hydratation, collation et admiration du paysage comprises.

Zone arpentée Itinéraire emprunté

En cliquant sur chacune des images dans la narration ci-dessous, vous aurez accés à la même image, en haute résolution (25 fois plus grande).

Depuis la montée du Pas de Peyrol depuis le col d'Eylac, la crête sur laquelle se trouve le Puy de la Tourte est bien visible, mais elle en masque le sommet.
La ligne de crête s'élève rapidement depuis le Pas de Peyrol. Le GR cesse rapidement de suivre les crêtes pour les contourner, mais comme nous souhaitons passer par le Puy de la Tourte, nous le délaissons pour continuer sur le chemin de crête.
Sur notre gauche, il est déjà possible d'admirer la Chapeloune masquant le Puy Chavaroche, la Roche Taillade et le Roc d'Hozières...
...et au delà du Roc d'Hozières, le Roc des Ombres.
Gros plan sur la Roche Taillade et le Roc d'Hozières.
Gros plan sur la Chapeloune, et la Puy Chavaroche juste à sa droite.
La Roche Noire. Derrière, bien loin, l'Élancèze.
En regardant en arrière et un peu sur la droite, le Puy de Peyre Arse et le Puy Mary. Au loin, la petite bosse est celle du Plomb du Cantal.
Gros plan sur le Puy de Peyre Arse.
Une bosse apparaît au loin sur la ligne de crête : le Puy de la Tourte.
Quelques cairns sur un sommet intermédiaire. Il s'agit d'un piège car de nombreux insectes volent autour de ces cairns en embuscade...
La Roche Taillade, le Roc d'Hozières, le Roc des Ombres. Le Puy Violent commence tout doucement à apparaître derrière le Roc des Ombres.
Tout à droite, la zone dénudée parmi les arbres est le Roc du Merle.
La vallée du Mars, et le village du Falgoux, au loin.
Encore un sommet leurre le long du chemin de crête. Non, il ne s'agit pas encore du sommet du Puy de la Tourte est en vue.
À gauche du « leurre », le Suc Gros. Plus à gauche encore, le Rocher de l'Aygue.
En regardant un peu en arrière, la Chapeloune et le Puy Chavaroche sont bien séparés maintenant.
En approchant du « leurre », le sommet du Puy de la Tourte est de nouveau visible plus loin.
Sur la droite, le Puy de Niermont au centre, et le Puy de Peyre Arse tout à droite.
Il n'y a plus d'obstacle en direction du sommet du Puy de la Tourte désormais.
En contrebas dans la vallée du Mars, deux groupes de vaches sont à l'estive. Celles qui se sont installées dans les ruines d'un buron me donnent l'impression d'être des chats déguisés.
En arrière, le Puy de Seycheuse, à gauche, n'est plus masqué par la crête de Peyre Arse.
Et les fours de Peyre Arse, au centre, ne sont plus non plus cachés par le Puy Mary.
Le Puy de Niermont, et le Col de Serre en bas à droite.
Au sommet du Puy de la Tourte, quelques cairns dont celui-ci.
Le sommet est suffisamment élevé pour que, derrière les fours de Peyre Arse, le sommet du Puy Griou soit visible.
Le chemin de crête continue. À droite, la vallée de la Petite Rhue et le village du Claux...
...à gauche, la vallée du Mars et les villages de la Chaze, de la Franconèche et du Cher Soubro.
Le Puy Violent, en pointe, dépasse derrière la moitié droite du Roc des Ombres.
Ce qui nous donne ici : à gauche, la Chapeloune (petite bosse pentue tout à gauche) et le Puy Chavaroche (plateau), au centre la Roche Taillade et le Roc d'Hozières, à droite le Roc des Ombres et le Puy Violent.
Devant nous, le chemin de crête s'arrête net, et tout semble plus petit. Nous sommes en fait au bord d'un à-pic d'une bonne dizaine de mètres de hauteur.
En contrebas à gauche, le GR passe le long de la clôture avant de partir vers le Suc de la Blatte, au centre, et le Suc Gros, plus loin et un peu plus sur la gauche.
Fort heureusement, un petit sentier repart légèrement en arrière pour descendre du Puy de la Tourte en direction du GR. Sans ailes, difficile en effet de franchir un tel dénivellé !
De retour sur le GR. Au centre, au loin, la Bobe ; à sa droite, le Rocher de l'Aygue puis le Suc Gros. Plus près, tout à droite juste après le troupeau, le Suc de la Blatte.
En nous retournant, voici le Puy de la Tourte, à contre-jour.
Gros plan sur le Puy de la Tourte.
Gros plan sur le Roc du Merle, au pied duquel passe la route allant au col de Néronne (la route de Salers).
Le sommet du Suc de la Blatte n'est plus très loin.
Gros plan sur la Roche Taillade et le Roc d'Hozières, dont on aperçoit désormais le flanc nord, plus tourmenté.
Derriére nous, le Puy de la Tourte domine les environs.
Rien ne semble matérialiser le sommet du Suc de la Blatte. Le chemin continue en direction du Suc Gros.
Le Roc des Ombres est bien visible (à gauche), avec la brèche d'Enfloquet qui l'isole du reste de sa ligne de crête. Celle-ci s'étire vers la droite jusqu'au Roc Brin. Juste derrière lui se trouve la pointe du Puy Violent.
Gros plan sur la brèche d'Enfloquet.
Le Suc Gros nous fait face, mais aucun chemin n'y mène, ceux-ci le contournant. Nous allons continuer en suivant un chemin de chèvre (ou de paysan ?) longeant la clôture.
Au centre, le passage du Pas Rouge, par lequel passe le GR 400 bien visible et, à l'arrière-plan, le Rocher de l'Aygue.
Encore un gros plan sur le Roc du Merle dont nous ne sommes ici qu'à environ 2500 mètres à vol d'oiseau.
Sans surprise, le sommet du Suc Gros ne fait l'objet d'aucune attention particulière. Au fond, le Pas Rouge...
...et sur la droite du Pas Rouge, le Rocher de l'Aigue (sol de couleur verte) et, au loin, le Suc de Rond (sol de couleur brune).
Gros plan sur le Rocher de l'Aigue, occupé par un troupeau, et le Suc de Rond.
Nous descendons du Suc Gros vers le Pas Rouge.
La couleur du sol au Pas Rouge devrait vous donner un indice sur l'origine de son nom.
Le Suc Gros vu depuis le Pas Rouge. Au loin au centre, le Puy de Peyre Arse. À droite, le Puy de la Tourte et le Puy Mary.
Le Rocher de l'Aygue vu depuis le Pas Rouge.
La vallée du Mars et le Falgoux vus depuis le Pas Rouge.
Avant de faire demi-tour pour repartir vers le Pas de Peyrol, nous effectuons un léger détour par le petit relief au pied duquel se trouve le Pas Rouge.
Tranquillement assis dans l'herbe au sommet, c'est le moment de profiter de la vue.
Malheureusement, le soleil était presque au zénith, les ombres sont très courtes, ce qui rend les photos moins contrastées.
Ici, le Pey de Peyre Arse à gauche, le Puy de la Tourte et le Puy Mary au centre, la Chapeloune, le Puy Chavaroche, la Roche Taillade et le Roc d'Hozières à droite.
La Chapeloune, le Puy Chavaroche, la Roche Taillade, le Roc d'Hozières, le Puy d'Orset, le Roc des Ombres, le Puy Violent, sans oublier le Roc du Merle plus près.
Le Pas Rouge.
Gros plan sur le Puy de la Tourte et le Puy Mary. Plus à droite, la Roche Noire et les deux bosses de l'Élancèze, très loin.
Au premier plan au centre, le Suc de la Blatte. Au loin à gauche, le Puy de Peyre Arse.
Soudain, un nuage se forme au milieu du ciel. Il se désagrègera tout aussi spontanément quelques minutes plus tard.
Un dernier regard au Suc Gros, et nous repartons...
...pas avant d'admirer ces petites couronnes florales, tout de même.
Il fait beau et chaud, la Nature reprend ses droits...
Depuis le GR400 qui passe en contrebas du Suc Gros, vue en arrière sur le Pas Rouge et son petit relief attenant, à gauche.
Couchés dans le foin une feuille de gentiane,
avec le soleil pour témoin...
En arrivant au Suc de la Blatte, un dernier regard en arrière sur le Suc de Rond (tout à gauche), la Roche de l'Aygue et le Suc Gros.
Le Puy de la Tourte est de nouveau en ligne de mire, mais cette-fois nous resterons sur le GR pour le contourner en totalité.
Un autre insecte monte la garde ici.
Depuis le flanc du Puy de la Tourte, la vue est meilleure sur le Suc de Rond, le Rocher de l'Aygue et le Suc Gros, mais le Suc de la Blatte n'est plus visible ici.
La vallée du Mars.
Et pour finir, ce papillon.