La cascade des Veyrines
miod > cascades > la cascade des Veyrines
La cascade des Veyrines se trouve sur le ruisseau du même nom, au bord de la route d'Allanche à Condat (D679), dans le Cantal, quelques kilomètres au nord d'Allanche, juste au niveau de l'embranchement avec la route de Landeyrat (D21). Un parking est aménagé au bord de la D679.

À proximité de la cascade était établi un sanctuaire gallo-romain, avec un temple ; il n'en reste rien, mais la trace des murs est visible sur les photos aériennes, et de nombreux vestiges ont été découverts lors de la construction de la ligne de chemin de fer toute proche, ainsi que lors de fouilles ultérieures.

Vous trouverez plus d'information sur ce sanctuaire sur le panneau d'information installé sur le parking.

En cliquant sur chacune des images dans la narration ci-dessous, vous aurez accès à la même image, en haute résolution (25 fois plus grande).

Dés les premières marches de l'escalier en contrebas de la route, le vacarme de la cascade domine les autres bruits. Celle-ci se révèle doucement au fur et à mesure de la descente.
De cette position, le ruisseau en amont de la cascade est bien visible, ainsi que le bassin de la cascade. Au vu des dimensions et de la forme, on dirait un modèle préfabriqué, norme AFNOR, qui aurait été installé après avoir creusé le bassin.
Dernières marches avant d'atteindre le bas de la cascade, il est encore un tout petit peu trop tôt puisque je me trouve encore dans l'ombre. Notez, à gauche des marches, un gué de grosses pierres lisses, tout confort.
Une fois en bas, les environs immédiats de la cascade sont un peu dénudés...
Gros plan sur le rideau d'eau de la cascade.
Le gué invite à passer sur l'autre rive...
...ce qui permet d'avoir une vue du rideau d'eau sous un angle différent...
...sans pouvoir trop s'en approcher.
Légèrement plus gros plan. Notez les stalactites le long de la paroi à gauche.
Sur l'autre rive, un chemin permet de remonter du creux de la cascade. Voici la cascade vue d'en haut.
Gros plan sur la cascade.
De cette rive, il est également possible de m'approcher du sommet de la cascade.
Au bord de l'eau, la végétation est prise au piège des gouttes la recouvrant qui ont gelé (la température ambiente est négative au moment où sont prises les photos).
Autre vue depuis le sommet de la cascade.
Je reviens sur mes pas...
Du bas de la cascade, ont distingue bien ici que le rideau d'eau est formé d'une multitude de chutes verticales, auxquelles s'ajoutent quelques chutes déviées vers la droite. Notez également la colonne de stalactites sur la gauche. Il y en a une autre, mois moins droite et moins épaisse, sur la droite.
Gros plan sur la colonne de stalactites à gauche.
Encore une vue de la cascade avant de retraverser le gué.
Nouvelle vue de face, un peu plus ensoleillée. Remarquez les différentes couleurs de la roche, derrière le rideau d'eau.
Une vue de la cascade en remontant, en faussant compagnie à l'escalier.
Au passage, du même endroit, une vue sur la cascade et son aval, où le ruisseau reprend son cours discret et paisible.
Pour finir, une dernière vue en remontant, alors que le rideau d'eau est presque en totalité au soleil.