La cascade de Cuze
miod > cascades > la cascade de Cuze
Le Cuze est une énorme roche volcanique (comme beaucoup de roches dans le Cantal...), que traverse le ruisseau du Clauzier, petit affluent de l'Allanche. Au bout de la roche, l'eau effectue une chute de cinquante mètres !

La forme du Cuze contribue à masquer la cascade. Celle-ci peut être aperçue, lorsque l'on sait où regarder, pendant quelques dizaines de mètres sur la route de Neussargues à Sainte-Anastasie, en allant vers Sainte-Anastasie.

Cependant, la ligne de chemin de fer passe beaucoup plus près, et les pratiquants de vélo-rail l'été en ont une meilleure vue. Mais le mieux est encore de s'y rendre à pied !

Pour cela, le plus simple est justement de suivre la voie de chemin de fer : puisque plus aucun train ne l'emprunte, elle est sans danger, même s'il faut faire attention aux usagers en vélo-rail pendant la saison touristique.

En cliquant sur chacune des images dans la narration ci-dessous, vous aurez accès à la même image, en haute résolution (25 fois plus grande).

Je recommande de partir de Sainte-Anastasie. Il est facile de stationner dans le bourg, ou au bord de la route de Chalinargues après avoir justement croisé le chemin de fer. Ensuite, suivez à pied la voie de chemin de fer en direction de Neussargues (kilométrage croissant sur le ballast, indiqué par une plaque métallique tous les cent mètres).
La cascade se trouve un peu plus d'un kilomètre après le croisement entre le chemin de fer et la route de Sainte-Anastasie à Chalinargues. Après avoir franchi l'Allanche une premiére fois, le Cuze ne tarde pas à devenir visible. Pour la cascade il va falloir attendre encore un peu.
Gros plan sur les orgues le long du Cuze.
La cascade apparaît de temps en temps derrière les arbres... à condition que ceux-ci n'aient plus de feuilles !
Je vous concède volontiers qu'on ne voit pas grand chose.
Après l'avoir dépassée, le chemin de fer enjambe de nouveau l'Allanche. À l'approche du pont, en regardant en arrière, on peut voir un peu mieux le sommet de la cascade.
La vue est un peu plus dégagée depuis le pont.
Pourtant, même en gros plan, la base de la cascade n'est toujours pas visible.
Gros plan sur le sommet du Cuze et de la cascade.
Un peu avant le deuxième pont, le chemin de fer enjambe un chemin de terre. Il est possible de descendre prudemment (en faisant attention au fil de fer barbelé une fois en bas) pour rejoindre la rive de l'Allanche. Mais, même en face de la cascade, celle-ci n'est pas visible dans sa totalité.
Un peu de cache-cache avec les arbres.
Au passage, une vue du Cuze.
Pour m'approcher de la cascade, je dois revenir au chemin de fer, puis au premier pont sur l'Allanche. Juste à côté du pont, au niveau du panneau « chasses interdite », part un sentier qui descend rapidement vers l'autre rive de l'Allanche. En continuant sur quelques dizaines de mètres, il conduit au pied du Cuze.
La cascade reste cachée dans les replis du rocher.
Si vous souhaitez emporter une pierre en souvenir, vous n'avez qu'à vous servir.
Enfin, la cascade commence à se dévoiler de nouveau...
...même si les arbres se donnent du mal pour la masquer !
Je suis arrivé au bord de la cascade. Elle est tellement haute que je ne peux pas la cadrer en totalité sur cette vue de profil. Voici donc le haut de la cascade...
...et son pied, avec une petite vasque a priori peu profonde...
...et l'eau s'écoulant immédiatement sur le côté. Je vais essayer de traverser sans mettre le pied dans l'eau en prenant appui sur cette pierre qui dépasse un peu...
...et me voici sur l'autre rive du ruisseau, d'où je peux enfin faire face à la cascade.
Nouvelle vue de la base de la cascade.
De retour sur la rive initiale, je tente une photo de profil depuis une position un peu plus éloignée.
Pour finir, quelques vues du Cuze.