Les cartes routières, témoins de leur temps
miod > cartes > évolution du territoire > Les routes autour du mont Mézenc
Note : il vous est possible d'obtenir une image en plus haute résolution (2 ou 4 fois plus grande) en cliquant sur chacune des images de cette page. Les cartes ont été numérisées à une résolution de 300 points par pouce.

Les routes autour du mont Mézenc

À la limite entre les départements de Haute-Loire et d'Ardèche, le mont Mézenc est l'un des points culminants du massif central. Le massif du Mézenc contient de nombreux autres reliefs, qui rendent la conquête du territoire difficile, et cela se voit très bien sur les cartes.

Si le mont Mézenc est à peu près au centre du pli 18 de la carte numéro 76, les extraits ci-dessous débordent légèrement à l'ouest sur le pli 17.

En 1935, il y a très peu de routes dans le massif. Chaudeyrolles (où Jules Vallès passe ses vacances étant enfant) et Borée se situent au fond d'impasses.

En 1946, la route de Borée aux Estables est en construction depuis les deux bourgs : vers la croix de Boutières depuis les Estables, et vers l'ouest depuis Borée. Au nord, la route de St-Clément à Fay (qui ne s'appelle plus « Fay-le-Froid » mais pas encore « Fay-sur-Lignon ») est également en construction depuis Fay, et achevée de St-Clément à la limite de département.

En 1955, la route de St-Clément à Fay est achevée. La route à l'ouest de Borée a rejoint la D36 (Haute-Loire) / D378 (Ardèche), mais il n'y a pas eu de progression depuis la croix de Boutières.

Au sud, deux barrages sur la Loire ont été construits près de St-Cirgues-en-Montagne (ainsi qu'un petit sur la Veyradeyre, au Béage), et une route permet de relier Usclades au Lac-d'Issarlès.

Quatre ans plus tard, en 1960, la route des Estables à Borée par la croix de Boutières est enfin terminée. La route du Béage à Cros-de-Géorand a été viabilisée, et permet un trajet plus court vers St-Cirgues-en-Montagne.

En 1966, la route des Estables à Chaudeyrolles commence timidement jusqu'à la croix de Peccata. Une route dessert également la Chartreuse de Bonnefoy depuis le Béage, et une route va être inaugurée prochainement entre Ste-Eulalie et Rieutord.

Trois ans plus tard, le reste de la route des Estables à Chaudeyrolles est en construction. Elle sera achevée au milieu des années 1970.
Suite : le barrage de St-Étienne-Cantalès