Les cartes routières, témoins de leur temps
miod > cartes > évolution du territoire > Super-Lioran
Note : il vous est possible d'obtenir une image en plus haute résolution (2 ou 4 fois plus grande) en cliquant sur chacune des images de cette page. Les cartes ont été numérisées à une résolution de 300 points par pouce.

Super-Lioran

Super-Lioran est une station de sports d'hiver du Cantal bien connue en Auvergne et au-delà. Elle a été créée à la fin des années 1960, avec l'appui du président Pompidou, qui n'était encore que premier ministre.

Le Lioran est visible sur la carte numéro 76, pli 3. Les extraits ci-dessous couvrent le tiers sud des plis 2 et 3.

En 1935, le Lioran est un petit hameau de Laveissière, disposant d'une petite gare, et situé à l'est des tunnels (un routier, un ferroviaire) auquels il donne son nom.

En 1960, la carte n'a pas beaucoup changé, hormis la nomenclature des routes. Quelques routes ont été construites au sud de Murat, et une route part de St-Jacques des Blats (juste après le tunnel du Lioran) pour desservir un nouveau hameau, les Gardes, établi en hauteur. Cependant, au départ du hameau du Lioran, une nouvelle route commence à s'élever en direction du col de Cère.

Quelques années plus tard en 1966, les premières remontées mécaniques sont en construction. La route au sud de Prat de Bouc a été viabilisée. Depuis Mandailles, la route vers St-Jacques des Blats commence d'être construite.

En 1969, la route qui part du hameau du Lioran pour aller au col de Cère et redescendre au bas du tunnel est achevée à moitié, l'autre moitié est encore en construction.

Deux ans plus tard, la construction est terminée. Quant à la route entre Mandailles et St-Jacques des Blats, elle devra attendre le début des années 1980 pour être achevée.

Elle est visible sur la carte de 1984. Une route relie également les hameau de Cornozières et Mazieux à Mandailles (et, d'une façon générale, la départementale 17).
Suite : les routes autour du mont Mézenc