Les cartes routières, témoins de leur temps
miod > cartes > légende
Note : à l'exception de quelques détails de carte en gros plan, il vous est possible d'obtenir une image en plus haute résolution (2 ou 4 fois plus grande) en cliquant sur chacune des images de cette page. Les cartes ont été numérisées à une résolution de 300 points par pouce.

La légende

La deuxième page de couverture contient généralement la légende de la carte. Certaines éditions de certaines cartes la placent en troisième de couverture, mais il s'agit d'un phénomène rare.

Ci-dessous, la légende de la carte numéro 76, édition de 1935.

Outre les noms des routes (chemins de grande communication, d'intérêt commun...) qui ont été changés à la fin des années 1940, notez également les routes « stratégiques » sur lesquelles la circulation est soumise à l'autorisation de la « Chefferie du Génie local ». Après tout, en 1935, la guerre n'est pas loin...

Un détail de la carte numéro 84 de 1938 nous en montre près de la frontière italienne et nous en apprend plus sur les conditions d'accès à ces routes. Elles sont payantes !

La nomenclature des routes a été modifiée dans les années 1930, puis de nouveau à partir de 1940, comme en témoigne ces détails des cartes numéro 70 de 1934, et numéro 72, édition provisoire de 1940.


Ci-dessous, la légende de la carte numéro 80, édition de 1955.

Notez, sur cette légende d'après-guerre, la signalétique spécifique pour les villes et infrastructures détruites, et possiblement en cours de reconstruction.

En version un peu plus moderne, ci-dessous, de gauche à droite, les légende des cartes numéro 64, édition 1984, et numéro 73, édition 1992. Notez la mention d'un serveur Minitel Michelin dans les années 1990 !

Certaines cartes côtières ont placé la légende sur des zones d'eau, ce qui permettait d'utiliser la deuxième page de couverture pour de la publicité. Cependant, cette habitude s'est perdue dans les années 1970, toutes les cartes ayant leur légende en deuxième de couverture.

Ci-dessous, la légende de la carte numéro 59 de 1956, aux plis 4 et 5.

Certaines particularités ne sont pas mentionnées dans la légende, mais portées directement sur la carte. C'est le cas de ces « routes réglementées » et « chemins pour jeeps seulement » dans les Pyrénées, sur la carte numéro 78, en 1964.
Suite : l'évolution du territoire