Artonne
miod > balades > artonne
Artonne est un vieux bourg médiéval situé dans le nord de la plaine de la Limagne. Historiquement l'un des plus importants bourgs des environs, il a petit a petit été supplanté par Riom.

Un des attraits d'Artonne, de nos jours, est la bonne préservation du centre historique : de grandes parties des remparts sont intactes, tout comme d'anciennes maisons et manoirs dont les murs extérieurs sont conservés en bon état. De plus, un réseau de fontaines est implanté dans le bourg ; les amateurs de vieilles pierres devraient y trouver leur bonheur.

En cliquant sur chacune des images dans la narration ci-dessous, vous aurez accès à la même image, en haute résolution (25 fois plus grande).

Avant de déambuler dans le village, je me rends au Puy St-Jean qui surplombe légèrement les environs.
Un peu après son sommet, en redescendant doucement vers Artonne, se trouve un poste d'observation stratégique, avec bancs et table d'orientation. Voici la vue sur le bourg.
La table d'orientation, quant à elle, est en attente d'un nouveau visuel.
Il n'y a cependant pas besoin d'une légende pour identifier le Puy de Dôme, le Puy de Pariou, le Puy Chopine, le Puy de la Coquille.
Un peu plus bas, le chemin longe des vignes.
Des araîgnées ont tissé leurs toiles dans la végétation.
Le chemin continue sous la forme d'un sentier botanique, où les différentes essences d'arbre sont indiqués. Ici, un cytise aubour.
Un noyer.
De belles toiles d'araignée...
...sur ce poirier « mille-bouche ».
Un cormier.
Un amandier.
Sur la ligne électrique, un oiseau.
En redescendant dans Artonne, je longe ces vieilles pierres.
Il s'agit d'un four à chaux en cours de restauration.
Cette vue me laisse cependant sur ma faim.
Le bourg d'Artonne, au moins à l'intérieur des anciens remparts, tente de préserver ses vieilles pierres et ses vieux murs, comme ici...
...ou là, mais je ne suis pas sûr que la maison soit encore habitée.
En déambulant dans le centre bourg, il n'est pas rare de déboucher sur les restes des anciens remparts.
Cette tour a été évidée pour servir de petit jardin.
Entre deux constructions plus récentes, un pan de mur ancien.
Boulevard des Ussels, la fontaine Montjoly est classée monument historique.
Un certain nombre de rues sont nommées avec des thèmes religieux, comme la « rue du Saint-Esprit ». Ci-dessous, celle-ci ne mène, non pas à l'église, mais au cimetière !
D'autres vignes sur le chemin du cimetière.
Ainsi que d'autres touristes.
Passé le cimetière, je monte à la Croix des Rameaux. Près du chemin, une maison (sans doute de vigneron) en ruines.
Un peu de lecture au pied du chemin menant à la croix...
...que voici.
La Croix des Rameaux.
De sa base, il y a a peu près la même vue sur la chaîne des Puys que depuis le Puy St-Jean : Puy de Dôme, Puy de Pariou, Puy Chopine, Puy de la Coquille, Puy de la Nugère, Puy de Louchadière.
Vue sur Artonne depuis la Croix des Rameaux.
Le bourg d'Artonne contient des croix et des fontaines un peu partout.
En revenant de la Croix des Rameaux, je vais pénétrer dans Artonne par le nord-ouest, comme si j'arrivais en provenance de Jozerand, ou de St Agoulin. Je vais tout d'abord passer le long de ce grand manoir...
...pour arriver face aux remparts. Notez comme la tour, et le mur sur la gauche, ont été préservés.
En face de la tour, sur la droite, de vieux murs a priori bien conservés également. Entre les deux passe la Grande Rue, le long de laquelle se trouvent les écoles, un peu plus loin.
Qu'est-ce que je disais.
La Grande Rue longe une place en hauteur. Les murs, la fontaine et un vieil arbre ont été préservés (et il faudra que je revienne prendre la photo un jour où aucun véhicule ne sera stationné...)
Encore une vieille maison en bon état. J'apprécie la diminution progressive de la taille des fenêtres et des volets, un peu comme des matriochka...
Une rue au nom surprenant, puisqu'il n'y a aucune avenue à Artonne...
Je finis par me retrouver aux pieds de la Collégiale St-Martin, classée monument historique.
Meilleure vue d'ensemble de la Collégiale. L'entrée se trouve sur le côté, masquée ici par la statue ; la grande porte sur la gauche est fermée.
La statue au bord de la Collégiale.
La grande porte.
À côté de la Collégiale, une ancienne maison de vigneron.
Le beffroi de la Collégiale.
Derrière, les restes d'une partie des remparts.
Depuis la brèche dans les remparts, la Collégiale.
Cette brèche dans les remparts se situe au niveau d'une tour de garde, qui a été préservée. Notez la porte d'entrée murée, à droite.
Ah, pardon, il s'agit d'une « antique tour ».
Retour vers la collégiale, en voici l'autre extrémité et ses trois chapelles.
Détail. Admirez les vitraux.
Dans la rue, cette porte de garage est surmontée de têtes d'animaux sculptées.
À côté, une porte a été murée, mais l'ancienne porte (ou une représentation s'en inspirant) a été peinte sur le mur.